E - W E B H O T E L S

Tendances à retenir :

  • Une croissance des séjours en hébergements marchands : séjours en hôtels et résidences en hausse de 1,4% soutenue sur une forte progression des séjours avion (+9%).
  • 100 000 séjours hôteliers supplémentaires et un total de nuitées hôtelières qui passe la barre des 10 millions.
  • De belles performances en particulier sur l’hôtellerie 3-4-5*.
  • Une progression du marché français.
  • Un REVPAR en hausse, mais une clientèle estivale moins dépensière.
  • Sur le dernier trimestre, une tendance bien meilleure pour la demande touristique, contribuant à une évolution positive de la saisonnalité.
  • La Côte d’Azur bénéficie toujours d’une image très positive.

En 2019, la fréquentation touristique de la Côte d’Azur (Alpes-Maritimes et Monaco) s’est maintenue à un niveau élevé, dans un contexte national difficile du fait des mouvements sociaux.

Si la fréquentation étrangère est restée forte, pesant toujours pour la moitié de la fréquentation totale en 2019, la clientèle française a porté l’évolution favorable observée dans les hébergements marchands.

C’est le segment aérien qui présente la meilleure dynamique, avec une forte progression de 9% des séjours réalisés par avion sur le réseau des lignes desservant l’aéroport de Nice Côte d’Azur, qui s’est enrichi de plusieurs nouvelles liaisons directes ou renforcement de lignes porteuses pour l’avenir, notamment au départ de la Chine, de la Russie et des Etats-Unis.

Le total des séjours avion dépasse pour la seconde fois le seuil des 3 millions pour atteindre un nouveau record à 3,1 millions. Le tourisme récepteur a ainsi fortement contribué à la croissance du trafic total de l’aéroport, en hausse de 4,6% à 14,5 millions de passagers.

La performance hôtelière ressort aussi en hausse. L’occupation hôtelière moyenne a augmenté de 1 point pour atteindre les 63%, un niveau qui n’était plus atteint depuis 2007. Le total des séjours hôteliers (incluant Monaco) augmente de 2,4% (4,5 millions de séjours, soit 100 000 séjours hôteliers supplémentaires par rapport à 2018) et les nuitées correspondantes de 1,4%, franchissant de nouveau la barre des 10 millions de nuitées hôtelières et atteignant le meilleur niveau depuis 2002.

C’est surtout la catégorie des hôtels 3 étoiles qui progresse cette année, avec un gain de 5% pour les nuitées (64% d’occupation, en hausse de 2 points), alors que le meilleur niveau d’occupation est observé dans les 4 et 5 étoiles, à 65% sur l’année (+0.5 point, meilleur niveau d’occupation depuis 2001).

Les nuitées hôtelières françaises ont rebondi de 5%, tandis que les nuitées hôtelières étrangères sont restées quasiment stables. Dans l’hôtellerie, le taux d’étrangers perd deux points à 58%, retrouvant la part de 2017.

Hors hôtellerie, la fréquentation des autres hébergements marchands a évolué en faveur des plates-formes de location entre particuliers (1,2 million de séjours) et, en été, de l’hôtellerie de plein air, mais au détriment des résidences de tourisme (0,6 million de séjours, en baisse de -5%) et de la location meublée traditionnelle. La part des séjours en résidences secondaires ressort également en recul.

Parmi les marchés étrangers, la plupart n’ont connu qu’une stabilité ou une faible variation, mais les nuitées hôtels et résidences ont fortement augmenté au départ du Japon (+ 20%), qui poursuit son rebond de 2018, et de Russie (+9%), de nouveau en croissance. On observe en revanche un net repli pour les marchés du Proche et Moyen Orient (-26%).

Les principaux marchés étrangers de la destination apparaissent solides, notamment l’Italie (+3%), la Grande-Bretagne et l’Irlande (-3%), l’Allemagne (stable) et les USA (+1%).

En termes de retombées économiques, la situation est plus contrastée. Le chiffre d’affaires hôtelier (RevPar) progresse encore de 4%, après avoir rebondi de 8% en 2018. Cependant, la dépense moyenne des visiteurs (incluant l’hébergement marchand ou non marchand, les repas, le shopping et les loisirs) s’est réduite. En effet, la part des visiteurs qui dépensent plus de 75€ par jour était, pour la première fois depuis 2013, inférieure à 50%. C’est la clientèle estivale à motif Loisirs qui a pâti d’un pouvoir d’achat en baisse. Cette tendance s’est toutefois inversée au dernier trimestre, sur lequel la dépense moyenne a connu un net rebond.

On note en effet une reprise positive de la demande touristique sur le dernier trimestre de l’année, aussi bien au niveau de la dépense moyenne que du nombre de visiteurs. Si le total des séjours en hôtels et résidences est juste resté stable sur la période de janvier à septembre, il progresse de 9% sur les trois derniers mois de l’année. Pour la première fois, les hôtels et résidences ont accueilli un million de séjours au 4e trimestre, soulignant une évolution très favorable de la saisonnalité du flux touristique.

L’offre touristique en montagne a contribué à cette belle performance de fin d’année : les nuitées en hôtels et résidences montagne ont augmenté de 4% au dernier trimestre. Grâce à un enneigement de très bon niveau, la suite de la saison hivernale apparaît tout aussi positive.

Pour l’avenir, les perspectives restent porteuses pour la destination Côte d’Azur France. Le taux de satisfaction des visiteurs en témoigne largement, puisque 90% se sont déclarés très satisfaits de leur séjour en 2019, le nombre de visiteurs ne se déclarant pas tout à fait satisfait ayant chuté de moitié.

Dans une stratégie de conquête de nouvelles clientèles tout en travaillant ses marchés socles tels que le marché français, notamment pour attirer des visiteurs sur les ailes de saison, le CRT CÔTE d’AZUR FRANCE a mis en place avec l’ensemble des professionnels du tourisme et le soutien des Collectivités Territoriales, des dynamiques de communication, de promotion, et commerciales innovantes – combinant l’humain et le digital – afin de faire rayonner l’image de la marque Côte d’Azur France. Le plan d’action 2020 vient d’autre part soutenir deux grands marchés internationaux prioritaires : la Russie – dont les principaux aéroports ont tous une connexion directe avec Nice Côte d’Azur-, et les Etats-Unis qui profiteront au printemps d’une nouvelle ligne directe entre New York et la Côte d’Azur annoncée par United Airlines, en complément de La Compagnie et de Delta Airlines. Les marchés asiatiques dont la croissance est à l’heure actuelle impactée par la crise sanitaire sont suivis attentivement pour envisager dès que possible de nouvelles actions. Enfin, pour relancer le marché du Proche et Moyen-Orient, la Côte d’Azur bénéficiera d’une visibilité toute particulière à l’occasion de l’Exposition Universelle de Dubaï, grâce à l’appui exceptionnel du Département des Alpes-MaritimesDavid LISNARD, Président du CRT CÔTE d’AZUR France

Dans le cadre de sa stratégie de promotion touristique qui vise à attirer les touristes toute l’année, notamment sur les ailes de saison, le Département des Alpes-Maritimes soutient et organise un très grand nombre d’événements sportifs et culturels parmi lesquels le Marathon des Alpes-Maritimes Nice|Cannes, l’UltraTrail Côte d’Azur Mercantour, C’est pas Classique ou encore le Festival des Jardins de la Côte d’Azur. Cet événement, dont la 2e édition a eu lieu en avril 2019, connaît un succès populaire (400 000 visiteurs) et une notoriété croissante, et génère des retombées économiques importantes. Le Conseil départemental soutient également les Sérénissimes de l’Humour de Valberg, les Syndicats Mixtes qui participent à l’investissement technique des stations (enneigeurs, dameurs…), et les nombreux évènements sportifs qui donneront lieu cette année au lancement de l’Outdoor Festival 06, du 30 avril au 3 mai 2020. Enfin, je tiens à souligner l’efficacité de notre bras armé touristique, le CRT CÔTE d’AZUR FRANCE, qui valorise et met en commercialisation avec beaucoup de professionnalisme et de succès l’ensemble de cette programmation. Charles Ange Ginésy, Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes.

Article publié sur : www.tendancehotellerie.fr

Lien de l’article : Click here

Related Post

E-Web Hotels, votre agence e-commerce passionnée par les métiers du web et spécialement du secteur hôtelier. A travers ses combinaisons de profils, E-Web Hotels part de votre besoin et vous propose des solutions adaptées, de la stratégie à l’exécution opérationnelle, alliant la maîtrise des techniques de communication et les réalités du terrain.

Suivez nous

GSM : (+212) 0661.740.927/ 0661.741.123

Tél. : 0522 363 080

Fax : 0522 942 821

sales@e-webhotels.com

 

Open chat
1
Bonjour 👋
Pouvons-nous vous aider ?